• Faire soi-même ses Macérâts Huileux maison (A froid)

    Aujourd'hui, un article plutôt général sur les Macérâts Huileux...


    Qu'est ce que c'est?

    Contrairement aux Huiles Végétales qui sont extraites de plantes, les macérâts huileux sont obtenus en faisant macérer des plantes dans une huile végétale, pendant environ 1 mois et sont ensuite filtrés.

    A quoi ça sert?

    Et bien chaque huile végétale, comme chaque macérât à des propriétés différentes (voir en fin d'article).

    Concernant l'utilisation, ils peuvent tout à fait être utilisés tels quels sur la peau, transformés en baumes ou être incorporés en phase huileuse dans vos produits faits maison.

     

    J'ai commencé avec un macérât de Vanille car c'est certainement le plus simple.

    La Vanille ne contenant pas d'eau il y a peu de chance de le rater.

    J'ai mis 2 gousses (les ouvrir, les gratter puis les couper en plusieurs morceaux) pour 250ml d'huile de Macadamia.

    Faire ses Macérâts Huileux maison

     

    J'en ai fait d'autres par la suite : Carotte, Bellis-Pissenlit-Lierre, Rose, et Calendula.

     

    Photo de famille

    avec un intrus: l'extrait hydroglycériné de Concombre (je vous en parlerai plus tard)

     Mes flacons? Récup'! (bon ok sauf un) (sauce soja, vinaigre, sirop d'érable, bain de bouche...)

     

    Passons à la pratique 

     

    Pour le macérât de Carotte je préfère vous faire un article à part étant donné que je n'ai pas utilisé la même technique car les carottes sont gorgées d'eau (macération à chaud).

    Il n'existe pas de technique précise, chacun fait un peu à sa sauce. Je vais donc vous donner ma façon de faire et vous notifierai quelques techniques différentes.

     

    Première Etape : Lancement du Macérât

    Donc pour commencer il vous faut des plantes (bizarre non?) Pour ma part j'avais dans mon jardin des pâquerettes (bellis), du pissenlit, du lierre et des roses et ma maman m'a gentiment donné des fleurs de soucis (calendula) de son jardin.

     Si vous n'en avez pas dans le jardin vous pouvez vous en procurer dans la nature, en magasin bio, herboristerie et même sur internet.

    1-Une fois en possession de vos plantes il faut les sécher (si ce n'est pas déjà fait). Certains ne les font pas sécher, d'autres le font dans le four à basse température, moi je les ai disposées à plat et laissées sécher à l'air libre une semaine environ.

    2- Une semaine plus tard... Disposez vos plantes dans un pot en verre (type confiture) préalablement nettoyé, stérilisé et parfaitement sec. Ne pas les tasser.

     J'ai pris des pétales de roses rouges et roses foncées que j'ai écrasés et coupés grossièrement. Idem pour le lierre. Les fleurs ont été utilisées entières.

    3- Les recouvrir d'huile végétale de votre choix (peu sensible): Tournesol, Olive, Pépins de Raisins,... de préférence Bio et de première pression à froid. Il est inutile d'acheter des huiles "cosmétiques", les huiles alimentaires de bonne qualité sont très bien et moins chères. Vous pouvez choisir en fonction de ce que vous avez ou en fonction de ses propriétés. Il est aussi possible de prendre du Caprylis (huile de coco fractionnée) qui aura un toucher sec et qui apparemment ferait de bon macérâts.

    Ici pas besoin de proportions précises, du moment que vous recouvrez bien les plantes d'huile (env. 1/2cm de plus)

    4- Et voilà, il ne vous reste plus qu'à patienter !!

    Personnellement je les laisse au soleil avec leurs couvercles en prenant soin de les agiter régulièrement (tous les jours ou presque), et ne les filtre qu'au bout d'un mois.

    Certains les mettent au placard, avec ou sans couvercles, et les laissent macérer plus ou moins longtemps.

    On peut ajouter de la Vitamine E pour éviter le rancissement des huiles, moi je ne l'ajoute qu'à la filtration.

     

    Mes Macérâts de Rose qui prennent le soleil

     

    Deuxième Etape : La Filtration du Macérât

    J'ai filtré mes premiers macérâts avec un filtre à café papier pour faire couler l'huile (goutte à goutte) et gaze pour presser mais ce n'est vraiment pas l'idéal J'ai trouvé depuis un filtre à café plastique et là nickel, c'est ultra rapide !

    5- Vous l'aurez compris il faut laisser couler l'huile (cela peut être très long) et ensuite presser les plantes pour extraire tous les actifs.

    6- Votre macérât filtré, vous pouvez ajouter de la Vitamine E si vous en avez (0,2%).

    7- Transférez votre macérât dans un flacon préalablement nettoyé, stérilisé ou désinfecté et parfaitement sec. J'insiste !

     

    Par prudence je les stocke au frigo car ils sont plus sensibles qu'une huile "classique". C'est à vous de voir...en tout cas veillez à les garder dans des flacons en verre (et si possible ambrés) et à l'abri de la lumière.

     

    Zoom sur les Propriétés :

     

    - Macérât de Vanille :

    Je ne vous cache pas que l'intérêt de ce macérât est l'odeur ! Cependant j'ai choisi une macération dans l'huile de Macadamia connue pour ses propriétés restructurante, nourrissante, hydratante et adoucissante. Elle est particulièrement recommandée pour les peaux fragiles. On peut dire que c'est une huile sèche car elle pénètre immédiatement dans la peau.

    - Macérât de Bellis - Pissenlit - Lierre :

    Je ne vais peut-être pas tout détailler sinon on y est encore demain^^ Pour faire court ce macérât a des propriétés raffermissante, adoucissante, antioxydante, drainante et anti-cellulitique.

    - Macérât de Rose :

    Il aurait des effets contre les rides, tâches de vieillesse, crevasses, vergetures, cicatrices, acné, couperose, eczéma, psoriasis et peau qui pèle (soin après soleil).

    - Macérât de Calendula :

    Un des plus connus, il est recommandé pour les bébés et les peaux sensibles et réactives. Il a des propriétés anti-inflammatoire, cicatrisante, aseptisante, reconstituante, revitalisante, adoucissante, apaisante. Il est également utilisé pour les brûlures, coups de soleil, piqûres d'insectes, démangeaisons, urticaire et douleurs.

     

    J'allais oublier, pour les étiquettes c'est par là www.nepheli-makeup.fr/tag/etiquettes/ et http://beauty-handmade-et-compagnie.over-blog.fr/categorie-12527963.html 

     

    Que pensez vous de ma petite collection? Est ce que ça vous donne envie d'en faire à votre tour??

    A venir : Macérât de Carotte et de Millepertuis

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    audrey sogaga
    Samedi 9 Novembre 2013 à 20:38

    coucou, dis donc tu en as des macerats, moi j'ai toujours la flemme d'en faire, car apres, j'ai peur que mes macerats periment (meme avec conservateur), j'ai un macerat de bellis depuis avril et je l'utilise tres peu alors bon :/!!!

    par contre, j'aime bien toutes tes bouteilles de recup', moi j'en garde aussi, mais je galere vachement pour ,enlever les etiquettes des anciens produits et la colle surtout, c'est quoi ta technique pour les rendre tout beau toi?

    A bientot, (j'ai lu pleins d'articles que j'ai trouvé interessant, mais j'avoue avoir eu la flemme de commenter chaque article lu ^^ )

    2
    Samedi 9 Novembre 2013 à 21:35

    Oui je m'arrête plus! :-p
    Je pense qu'ils peuvent se garder un moment s'ils sont bien conservés. Tant que l'odeur ou l'aspect ne changent pas on peut continuer à les utiliser.
    Pour les étiquettes je ne fais rien de bien compliqué, j'immerge les flacons (pots etc) en verre dans de l'eau très chaude un moment, j'enlève le plus gros à la main et je finis au produit vaisselle et grattoir.
    S'il reste des petites traces j'utilise un détachant eau écarlate (pas très écolo pour le coup mais j'en ai à la maison et ça marche du tonnerre).
    Parfois la colle est tellement forte que je dois jetter mais la plupart du temps ça fonctionne !

    En ce qui concerne le plastique j'ai beaucoup plus de mal :-/ Je privilégie donc le verre.

    Merci pour ton commentaire :-)

    3
    Mathilde
    Vendredi 29 Mai 2015 à 18:02

    Je commence par te dire que ton site est superbe. Très bien fait et vraiment intéressant.

    Je suis devenue depuis peu une adepte des Huiles végétales (suite à des problèmes de boutons en faite)

    et je découvre aujourd'hui les macerats, du coup je pense que je ne vais plus tondre chez moi pour avoir des pâquerettes et tenter ta recette.

    Où trouve tu les flacons teintés? (je ne commande pas sur internet). Sont ils vraiment nécessaire s'il on les met au frigo?

    Et j'aimerais savoir comment tu utilise tes macerats? J'aimerais le coupler avec des Huiles essentielles (citron, pamplemousse notamment pour raffermir tout ce truc qu'on nomme "cuisses"), j'ai un peu peur que ce soit gras avec des huiles "alimentaires".

    Ah ah oui aussi, pour la vitamine E' 0,2% ça ne me parle pas. C'est combien de gouttes? Tu calcul ça comment?

    4
    dufour
    Mercredi 25 Avril à 18:05
    bonjour j ai ceuillie les fleurs de pissenlit que je vais laisser sécher ensuite les lettres dans l huile pour me faire un savon l huile va t elle avoir une couleur?merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :